Suède : les Américains pistent des terroristes présumés sans l’autorisation du gouvernement suédois

Un rapport vient tout juste de révéler qu’en 2009, les services américains ont enquêté sur le territoire suédois sans l’autorisation du gouvernement du pays. C’est Säpo, les services secrets suédois, qui a découvert les deux hommes, alors que ceux-ci étaient en train d’essayer de pister des terroristes présumés. Le gouvernement suédois regrette que Washington ne les ai pas informés, tout comme ils n’ont pas informé le Pakistan de l’opération visant Ben Laden. « La Suède est ainsi devenue le siège d’une chasse au terroristes de la part d’une puissance internationale sans que le gouvernement suédois ait été au courant », lit-on dans le rapport.

Le directeur de Säpo a refusé tout commentaire, de même que la ministre de la justice Beatrice Ask et le ministre des affaires étrangères Carl Bildt. Mais le porte-parole de l’ambassade des Etats-Unis, Christopher Dunnett, a essayé de minimiser la situation : « nous avons une excellente coopération avec les autorités suédoises depuis plusieurs années, dont des activités anti-terroristes. » Il a cependant refusé d’en dire plus sur la nature de ces investigations non autorisées : « nous ne faisons pas de commentaires sur des questions de sécurité ».

Lire la suite

Ben Laden coûte cher au Danemark, même après sa mort

Selon un rapport de la police, Ben Laden a coûté aux contribuables plus de 10,5 milliards de couronnes danoises (environ 1,5 milliards d’euros), et la vie de 40 soldats danois. Rien que pour la participation du Danemark à la guerre en Afghanistan il a fallu débourser 8 milliards de couronnes. A cela se sont ajoutés 2 milliards pour la guerre en Irak et la lutte contre Al Quaida. L’Agence de l’Intelligence Domestique (PET), estime qu’un demi milliard de couronnes ont également été dépensés pour la lutte contre Ben Laden après les attentats du 11 septembre.

Aujourd’hui, les contribuables danois participent à l’effort des 700 employés de PET, qui s’acharnent à déjouer les nombreuses menaces terroristes contre le Danemark qui se sont multipliées depuis la publication des caricatures du prophète Mahommet dans le quotidien Jyllands-Posten en 2005. L’organisation Europol a averti le Danemark que le risque d’attaques terroristes imminentes était encore plus important maintenant que Ben Laden a été tué. « Sur le court terme, nous pouvons nous attendre à un très gros risque, par vengeance », explique le directeur d’Europol Rob Wainwright. « Nous ne pouvons pas exclure la possibilité que Ben Laden a laissé des instructions sur ce qu’il fallait faire s’il était capturé ou tué ».

Par Marie-Sophie Germain
Source : The Copenhagen Post

Suède : « DjihadJane » plaide coupable pour la planification de l’assassinat du caricaturiste suédois Lars Vilks


L’Américaine Colleen LaRose, qui se surnomme elle-même « DjihadJane » a été inculpée de terrorisme et de préparation d’assassinat à l’étranger, contre la personne de Lars Vilks, caricaturiste suédois, ainsi que pour usurpation d’identité, soutien matériel à des terroristes et fausses déclarations. Elle a plaidé coupable.

Elle avait été arrêtée dans la région de Philadelphie en octobre 2009, par les autorités américaines qui la soupconnait de recruter des terroristes en Europe et en Asie, et de comploter un assassinat en Suède envers Lars Vilks, le dessinateur suédois qui avait publié des caricatures de Mahomet avec un corps de chien en 2007. Coleen LaRose risque la détention à perpétuité.

Par Marie-Sophie Germain
Source : AFP – Yahoo

Danemark : l’agresseur du caricaturiste danois Kurt Westergaard jugé coupable de terrorisme

Le Somalien Mohamed Geele, qui avait tenté d’assassiner le caricaturiste danois Kurt Westergaard en janvier 2010 suite à la publication de caricatures du prophète jugées offensantes, vient d’être jugé coupable de tentative de meurtres et de terrorisme, à l’unanimité. Le procureur a réclamé une peine de prison de 12 ans, ainsi qu’une expulsion à vis du territoire danois.

La présidente du tribunal d’Aarhus explique : « La Cour juge qu’une tentative de meurtre à son domicile le 1er janvier 2010 contre Kurt Westergaard, homme qui personnifie l’affaire des caricatures de Mahomet, doit être considérée comme une tentative d’effrayer la population à un degré élevé et de déstabiliser les structures de la société« .

Lire la suite

Danemark : un suspect parlait « d’égorger des infidèles »

« Quand vous rencontrerez des infidèles, attachez-les et tranchez-leur la gorge ». C’est ce qu’aurait dit un des trois suspects arrêté le 29 décembre dernier lors lors de la tentative d’attentat contre le Jyllands-Posten (le quotidien qui avait publié les caricatures de Mahomet en 2005), pouvait-on lire dimanche dans le quotidien Ekstra Bladet.

En décembre, la police menait des écoutes grâce à des micros dissimulés dans l’appartement où les trois présumés terroristes venus de Suède s’étaient retrouveés dans le but de préparer l’attentat. Ceux-ci avaient prévu une attaque-commando de 20 minutes, pendant lesquelles ils voulaient s’introduire dans les locaux du Jyllands-Posten à Copenhague et « tuer autant de personnes que possible ». Juste avant leur arrestation, les trois criminels avaient fait une prière commune, pendant laquelle l’un d’entre eux a ordonné aux autres « d’égorger les infidèles ».

Lire la suite

Suède : combattre l’islamophobie après l’attentat de Stockholm


Suite à l’attentat de Stockholm du 11 décembre dernier, il existe des risques de soupcons envers les centaines de milliers de musulmans de Suède, selon Erik Ullenhag, le ministre de l’intégration. « Nous qui croyons aux valeurs suédoises d’ouverture et de tolérance, nous avons la reponsabilité de combattre l’islamophobie et les préjudices qui suivent dans le sillage de la terreur », commente-t-il. « Nous ne devrons jamais permettre que l’acte d’un seul individu fasse qu’une religion entière est suspectée ou qu’un groupe soit aux prises avec une culpabilité collective. »
Il précise que plus de 99,9% des 400 000 musulmans de Suède ne sont pas sur la liste des 200 islamistes supposés terroristes identifiés par les services secrets suédois (Säpo).
Lire la suite