Prendre sa douche aux toilettes, un concept danois

Il était une fois au Danemark un temps où dans la plupart des vieux immeubles, la salle de bain était commune (ou alors il n’y en avait pas du tout). Mais vint une période où les Danois eurent envie de leur propre salle de bain privée. Seulement voilà : dans la plupart des immeubles anciens, rien n’était prévu pour ca. Les Danois ont donc installé leur salle de bains dans la seule pièce privée bénéficiant d’un réseau de plomberie, j’ai nommé, les toilettes.

C’est ainsi que chez beaucoup de Danois qui vivent dans des appartements datant d’avant les années 70, vous aurez la suprise de trouver une pomme de douche juste au dessus ou à côté du trône (photo ci-dessus). Non, il ne s’agit pas d’un nouveau concept de bidet scandinave, mais bel et bien de… la salle de bains. Vous vous dites : « chouette alors, on peut faire pipi-caca, se doucher et se brosser les dents en même temps ! » Ne soyez pas si enthousiaste.

Lire la suite

Suède : pas de don de sang pendant un an si vous avez eu une relation sexuelle avec un tatoué

En Suède, si vous venez de vous faire faire un tatouage ou un piercing, vous devez attendre au moins 6 mois avant d’avoir le droit de donner votre sang. Mais une nouvelle loi mise en vigueur mercredi dernier fait grincer des dents : si vous avez eu une relation sexuelle avec une personne récemment tatouée ou piercée, vous êtes banni des banques de sang pendant un an.

Ingrid Johansson, qui supervise les donations de sang dans la région de Skåne, regrette ce durcissement des règles : « cela va rendre le recrutement de jeunes donneurs encore plus difficile. Et de nos jours, les gens se font tatouer tout au long de leur vie, pas seulement quand ils sont jeunes. Donc oui, nous sommes très inquiets car cette nouvelle loi va nous causer beaucoup de problèmes. » En Suède, on ne compte que 54 donneurs pour 1000 habitants.

Par Marie-Sophie Germain
Source : The Local

Epidémie d’E. coli : un mort en Suède, les concombres danois hors de cause

L’épidémie causée par des concombres contaminés par la bactérie E. coli vient de faire sa première victime en Suède, une femme qui avait été admise à l’hôpital le 29 mai dans un état très critique. Un homme norvégien est en ce moment hospitalisé, et son état pourrait être lié à l’épidémie qui sévit actuellement et a déjà fait 15 morts en Allemagne. Les concombres utilisés en Allemagne provenaient d’exportateurs de différents pays, dont le Danemark. Après des études réalisées par les services sanitaires, il s’avère que les concombres danois sont hors de cause. Les suspicions se tournent désormais vers des lots espagnols et allemands.

Par Marie-Sophie Germain
Source : Radio Sverige, The Copenhagen Post

Des femmes suédoises inséminées avec le sperme d’un donneur atteint d’une maladie génétique rare

Branle-bas de combat à la banque de sperme danoise Nordic Cryobank : des femmes suédoises y auraient été inséminées avec la semence d’un donneur porteur d’une maladie génétique rare, la neurofibromatose de type 1 (maladie de Recklinghausen). Rappelons que le sperme danois est très populaire auprès des étrangères qui souhaitent devenir maman grâce à un donneur anonyme.

Selon Peter Bower, un représentant de Nordic Cryobank, il est en effet très probable que des femmes suédoises aient bénéficié de ce sperme défectueux, étant donné que ce sont en majorité des Suédoises qui viennent se faire inséminer au Danemark. « Nous avons livré ce sperme à entre 10 et 15 cliniques danoises, mais nous ne savons pas s’il a beaucoup été utilisé ou non ». Jusqu’à maintenant, il a été établi que 9 enfants ont été concus avec ce sperme, et ceux-ci ont 50% de chance de développer la maladie. Ni le donneur ni la banque de sperme n’étaient au courant.

Lire la suite

Norvège : un violoncelliste remonte sur scène grâce à un Stradivarius

Si vous êtes mélomane, vous vous êtes probablement déjà extasié sur la virtuosité de Truls Mørk, un Norvégien considéré comme l’un de meilleurs violoncellistes du monde (le seul Norvégien titulaire d’un Grammy Award). En 2009, lors d’une tournée au Japon, le musicien est mystérieusement tombé malade. Les médecins avaient d’abord pensé à la borréliose, mais il s’est avéré que Truls Mørk souffrait en réalité d’une forme rare d’encéphalite. Il devint paralysé d’une épaule, et dût subir plusieurs mois de physiothérapie et de rééducation afin d’apprendre à s’en servir de nouveau. En janvier dernier, il put enfin donner son premier concert en Norvège depuis la maladie.

Après cette traversée du désert, Truls Mørk peut enfin de nouveau s’entraîner sur son vieux violoncelle Montagnana. Mais il y a quelques jours, il reçoit un étonnant coup de téléphone : l’investisseur et philanthrope norvégien Christen Sveaas lui propose de mettre à sa disposition un violencelle Stradivarius ! « Je lui avais promis qu’il pourrait emprunter un bon instrument, mais il est tombé malade, alors il a du le laisser à quelqu’un d’autre » explique Christen Sveaas. « Mais heureusement, il est maintenant guéri et j’ai pensé qu’il serait intéressant de trouver un autre instrument qui soit au moins aussi bon que le précédent. Ce Stradivarius s’est retrouvé sur le marché et j’en ai immédiatement fait l’acquisition ».

Lire la suite

Suède : un médecin est passé à côté de 27 cas de mélanomes

En Suède, la direction de l’hôpital universitaire Sahlgrenska de Göteborg vient de se rendre compte que 27 cas de mélanomes (cancers de la peau) n’ont pas été diagnostiqués par le médecin dont c’était pourtant la tâche depuis plusieurs années. Ce pathologiste était un retraité qui continuait de travailler à l’hôpital sur une base horaire, et qui depuis ne fait plus partie du personnel.

Marielle Korend Larsson, du service communication de l’hôpital, a expliqué que ses équipes ont contacté les patients concernés : « l’hôpital espère offrir les traitements nécessaires d’ici une semaine ».  Un numéro d’urgence a également été mis à la disposition des 27 malades. En Suède, environ 3 000 personnes contractent un mélanome malin, et 450 en meurent, un chiffre qui a augmenté de 4% ces dernières années.

Par Marie-Sophie Germain
Source : The Local, Svenska Dagbladet

Suède : une mouche parasite pond dans les yeux

En Suède, une nouvelle menace plane au dessus des innocents promeneurs : une espèce de mouche parasite – l’oestre – qui mime l’apparence et le vol stationnaire du bourdon peut être amenée à confondre vos yeux avec les narines d’un élan… et à y pondre ses oeufs. C’est la mésaventure qui est arrivée à Malin Hallgren, qui s’est retrouvée avec une trentaine d’oeufs injectés dans ses globes oculaires. D’ordinaire, le gros insecte de 2 cm une fois adulte pond dans les narines d’un élan ou un cerf afin que ses larves se nourrissent du mucus produit par l’animal. Malheureusement, il semblerait que les oestres scandinaves se méprennent de plus en plus souvent sur l’identité du futur hôte de leur progéniture.

Dans un article de la revue médicale Läkartidningen, le professeur en entomologie Thomas Jaenson détaille une attaque du même type sur une femme l’automne dernier, dans une forêt du centre de la Suède. Il explique qu’on peut retrouver une trentaine de larves dans les yeux, qui, si elles ne sont pas enlevées, peuvent atteindre une taille de 4 cm. Les victimes, comme cette autre promeneuse finlandaise l’été dernier, racontent toutes que lors de l’attaque, elles ont ressenti la même sensation que si elles s’étaient prises une branche dans la figure. Jaensen recommande de s’éloigner immédiatement de tout insecte ressemblant à un bourdon.

Par Marie-Sophie Germain
Source : The Local
Photo : Niklas Johansson