Danemark : le nouveau ministre de l’immigration veut l’assimilation totale des étrangers

La ministre de l’immigration Birthe Rønn Hornbech ayant été renvoyée hier, c’est désormais Søren Pind qui prend la relève. Il a déjà déclaré son intention de durcir encore plus la politique d’immigration danoise. « Si vous choisissez de venir au Danemark, c’est parce que vous voulez devenir Danois », a-t-il expliqué au Jyllands-Posten. Selon lui, tous les autres doivent partir.

Søren Pind pense qu’il y aurait une mauvaise notion de ce qu’est l’intégration : les valeurs traditionnelles danoises auraient été compromises afin d’être plus accomodantes pour les étrangers, ce qui serait une menace pour la nation. « D’après moi, le multiculturalisme et tout ce qu’il provoque détruit tout. Je vais me battre contre cela avec tout ce qui est en mon pouvoir », commente le nouveau ministre, en ajoutant qu’il travaille déjà sur de nouvelles lois pour restreindre l’accès au pays pour les étrangers.

Lire la suite

Suède : une petite fille de 11 ans violée par 20 réfugiés à la piscine ?

C’est un horrible drame qui aurait eu lieu le 20 mars aux bains publics de Husby (Husbybadet) au nord de Stockholm. Selon le quotidien Fria Tider, un groupe d’une vingtaine de jeunes réfugiés sans papiers aurait commencé à harceler des petites filles de 11 à 12 ans. Ils auraient réussi à isoler l’une d’entre elles et a arracher son maillot de bain avant de l’agresser sexuellement. Le tout a été relaté dans un blog. Selon les reponsables de ces bains publics, qui comptent parmi les plus luxueux de Suède, ca n’est pas la première fois que des immigrés s’en prendraient aux jeunes filles ou aux femmes. En 2005 et en 2006, des événements similaires ont eu lieu. Il n’y aurait d’ailleurs plus de personnel féminin.

Pourtant, dans le quotidien Aftonbladet, la police, qui souhaite minimiser l’incident, a affirmé que les baigneuses auraient seulement fait l’objet d’attouchements de la part de 5 à 7 jeunes. Mats Eriksson, de la police suédoise, explique : « cette affaire a pris des proportions énormes. Personne n’a été violé. Nous n’avons rien entendu de tel lors des dépositions à la police. C’est une rumeur qui est née sur internet. » Ces allégations ont provoqué la colère d’un groupe d’extrême-droite, qui est allé jeter des oeufs sur les murs du centre d’accueil des réfugiés à Solna, au nord de Stockholm. Pour l’instant, personne n’a été arrêté, et la police poursuit son enquête.

Par Marie-Sophie Germain
Source : Fria Tider, Aftonbladet, The Local

Finlande : la petite ville de Vantaa fait face à un afflux de réfugiés

En Finlande, la petite ville de Vantaa est contrainte d’accueillir un nombre croissant d’immigrés réfugiés, alors que la municipalité avait pourtant décidé l’année dernière de ne plus en accueillir pour les deux prochaines années par manque de moyens.

L’année dernière, Vantaa a accueilli 166 réfugiés, soit 38 de plus que l’année précédente. La plupart de ces réfugiés avec un permis de séjour sont venus par eux-même d’autres parties de la Finlande. Alors que la ville avait décidé qu’un seul assistant social ne pouvait pas s’occuper de plus de 40 familles de réfugiés, c’est actuellement 70 familles que chaque assistant social doit prendre en charge. Selon la municipalité, c’est une situation qui ne peut pas durer.

Lire la suite

Danemark : les enfants demandeurs d’asile seront immédiatement rapatriés dans leur pays d’origine


Fin décembre, une nouvelle loi a été votée afin de permettre le rapatriement dans leur pays d’origine des enfants demandeurs d’asile. Les enfants seront placés dans des « centres de réception », dont le premier sera installé à Kabul en Afghanistan.

En effet, le Danemark est contraint d’accueillir de plus en plus d’enfants réfugiés, sans leurs parents, que les services de l’immigration n’arrivent jamais à retrouver. Ce nombre s’élevait à 529 en 2010.

Au sein du gouvernement, la nouvelle loi a recu le soutien des démocrates chrétiens, des conservateurs, des libéraux et du Parti Populaire Danois. Elle sera bientôt appliquée, malgré les contestations de diverses organisations telles que la Croix-Rouge danoise, le Conseil Danois pour les Réfugiés, le Conseil de l’Enfance, la Protection de l’Enfance au Danemark, et Save The Children.

Lire la suite