Danemark : Penkowa destituée de son prix, elle ne veut pas rembourser

Encore un nouveau rebondissement dans ce qu’on appelle désormais « la saga Penkowa ». Souvenez-vous : cette chercheuse de l’université de Copenhague avait été accusée de fraude, fabrication de preuves, falsification, fausses accusations, détournement de fonds, et bien d’autres choses encore. En 2009, alors que le ministre des sciences de l’époque, Helge Sander, était au courant des malversations de Milena Penkowa, il l’avait pourtant recommandée pour le prix Elite Forsk (« les Elites de la Recherche »), qu’elle avait obtenu. Ce prix prestigieux s’accompagnait d’une généreuse donation d’1,1 million de couronnes danoises (soit environ 147 000 euros) dont 900 000 couronnes pour la recherches, et 200 000 couronnes à titre de cadeau personnel. Le recteur de l’université, Ralf Hemmingsen, a récemment reconnu avoir fait une erreur en ayant soutenu la canditature de la chercheuse.

La nouvelle ministre des Sciences, Charlotte Sahl-Madsen vient enfin de destituer Milena Penkowa ce ce prix Elite Forsk. Si les 900 000 couronnes ont – jusqu’à preuve du contraire, tout peut arriver – été utilisés pour la recherche, aucune trace des 200 000 couronnes données à titre personnel. C’est ainsi à l’Université de Copenhague de rendre cette somme au Ministère. « Nous avons cru comprendre que Penkowa ne remboursera rien », a expliqué un représentant de l’administration de l’université, Niels Strandberg Pedersen.

Par Marie-Sophie Germain
Source : The University Post
Photo : Jacob Ehrbahn

Suède : les Américains pistent des terroristes présumés sans l’autorisation du gouvernement suédois

Un rapport vient tout juste de révéler qu’en 2009, les services américains ont enquêté sur le territoire suédois sans l’autorisation du gouvernement du pays. C’est Säpo, les services secrets suédois, qui a découvert les deux hommes, alors que ceux-ci étaient en train d’essayer de pister des terroristes présumés. Le gouvernement suédois regrette que Washington ne les ai pas informés, tout comme ils n’ont pas informé le Pakistan de l’opération visant Ben Laden. « La Suède est ainsi devenue le siège d’une chasse au terroristes de la part d’une puissance internationale sans que le gouvernement suédois ait été au courant », lit-on dans le rapport.

Le directeur de Säpo a refusé tout commentaire, de même que la ministre de la justice Beatrice Ask et le ministre des affaires étrangères Carl Bildt. Mais le porte-parole de l’ambassade des Etats-Unis, Christopher Dunnett, a essayé de minimiser la situation : « nous avons une excellente coopération avec les autorités suédoises depuis plusieurs années, dont des activités anti-terroristes. » Il a cependant refusé d’en dire plus sur la nature de ces investigations non autorisées : « nous ne faisons pas de commentaires sur des questions de sécurité ».

Lire la suite

Danemark : la campagne de soutien à Gus Murray l’a sauvé de l’expulsion

Le resserement des nouvelles règles sur l’immigration a encore fait des ravages. Il y a quelques jours, l’Australien Gus Murray annoncait publiquement l’injustice et des ratés de l’administration dont il a été victime : il est expulsé du Danemark parce qu’il a recu une aide sociale pendant quelques mois. Heureusement pour lui, la  médiatisation de son cas, notamment via le site SupportGus.dk lui a permis d’obtenir un nouveau visa de travail… temporaire. Reprenons l’histoire depuis le début.

En 2004, Gustavus (Gus) Aird Murray s’installe au Danemark, avec sa petite amie danoise, qu’il a rencontrée alors que tous deux vivaient en Australie. Gus est titulaire de plusieurs diplômes en business, et a été consultant et chef de projet. En 2007, il décide de décrocher un diplôme à la Business School de Copenhague, et créé même sa petite entreprise. Malheureusement, en 2009, il est contraint de vendre la société aux investisseurs.

Lire la suite

La Jordanie ouvre un procès contre le caricaturiste danois Kurt Westergaard

Hier le 25 avril, un tribunal d’Amman, en Jordanie, a ouvert un procès par contumace pour « blasphème » à l’encontre du dessinateur danois Kurt Westergaard, qui avait réalisé des caricatures du prophète Mahomet publiées dans plusieurs quotidiens du Danemark en 2005. « Le juge a suspendu le procès jusqu’au 8 mai, date à laquelle les témoins seront entendus », a déclaré Tarek Hawamdeh, l’avocat des journalistes et militants jordaniens à l’origine de la plainte.

Cest le 14 avril dernier que le dessinateur, qui a échappé à plusieurs attentats et fait l’objet de menaces de mort, aurait été prévenu par le tribunal. Il affirme pourtant ne pas avoir été informé de ces poursuites, et a répondu qu’il n’avait aucune intention d’aller en Jordanie.

Par Marie-Sophie Germain
Source : Politiken

Danemark : Ralf Hemmingsen présente ses excuses à propos du cas Penkowa

Pour la première fois depuis le début de l’affaire qui incrimine Milena Penkowa, la scientifique accusée de nombreux délits, le recteur de l’Université de Copenhague Ralf Hemmingsen vient de présenter ses excuses publiquement. « Je souhaite préciser que l’Université de Copenhague n’a pas, dans ce cas comme dans d’autres, protégé de scientifiques fraudeurs. Cependant, il y a des choses que j’aurais pu faire beaucoup mieux. » a-t-il déclaré au quotidien Politiken.

En effet, en 2009, Ralf Hemmingsen avait soutenu la nomination de Penkowa pour un prix prestigieux (Elite Forsk ou « Elite de la Recherche », avec 1 million de couronnes danoises à la clé), alors qu’il savait déjà qu’elle était impliquée dans une enquête de police. « J’aurais du faire moins attention à son CV et faire plus attention à son éventuel rôle de modèle pour d’autres scientifiques », a-t-il avoué. Il y a deux semaines, il a d’ailleurs lui-même demandé à ce que Penkowa, condammnée à 3 mois de prison, soit destituée de ce titre d’élite de la recherche.

Lire la suite

Danemark : les étrangers devraient faire enregistrer leur ADN

Selon le Parti Populaire Danois, tous les étrangers non-européens devraient faire enregister leur ADN. « Ce sont surtout les hommes – et ceux de pays non-européens – qui sont responsables de la majorité des crimes. C’est un fait, et si le gouvernement n’accepte pas notre proposition, nous essaierons d’obtenir une majorité sans le gouvernement », commente Peter Skaarup, le porte-parole des affaires légales.

Kim Andersen, de la Gauche, s’offusque : « nous ne voulons pas d’une société qui surveille et conrôle tout le monde. Les gens sont considérés libres et innocents jusqu’à preuve du contraire. Peut-être que cela aidera la police à résoudre quelques crimes. Mais l’établissement d’une telle base de données ne doit pas justifier une suspicion générale sur tout le monde. »

Par Marie-Sophie Germain
Source : DR

Danemark : les inspecteurs des impôts arrêtent l’espionnage sur Facebook

Au Danemark, les inspecteurs des impôts (Skat) avaient la fâcheuse habitude de créer des faux profils sur Facebook afin d’espionner les gens dans le but de détecter d’éventuels indices révélant des fraudes fiscales… « Nous avions commencé à le faire depuis nos profils personnels, mais puisque nous sommes une institution publique, ils nous faut désormais le faire proprement », commente la responsable de communication Cecilie Fernstrøm. Les faux profils sont en train d’être supprimés, car leur utilisation constituait une violation de la vie privée. « Nous travaillons actuellement sur le profil public des Impôts, nous ne savons pas encore quand il sera prêt », rassure Cecilie Fernstrøm.

Par Marie-Sophie Germain
Source : JP