Danemark : les étrangers devraient faire enregistrer leur ADN

Selon le Parti Populaire Danois, tous les étrangers non-européens devraient faire enregister leur ADN. « Ce sont surtout les hommes – et ceux de pays non-européens – qui sont responsables de la majorité des crimes. C’est un fait, et si le gouvernement n’accepte pas notre proposition, nous essaierons d’obtenir une majorité sans le gouvernement », commente Peter Skaarup, le porte-parole des affaires légales.

Kim Andersen, de la Gauche, s’offusque : « nous ne voulons pas d’une société qui surveille et conrôle tout le monde. Les gens sont considérés libres et innocents jusqu’à preuve du contraire. Peut-être que cela aidera la police à résoudre quelques crimes. Mais l’établissement d’une telle base de données ne doit pas justifier une suspicion générale sur tout le monde. »

Par Marie-Sophie Germain
Source : DR

Publicités

Danemark : très peu de permis de séjour accordés depuis les nouvelles régulations


Depuis le durcissement des nouvelles régulations, avec la mise en place d’un nouveau système de points, le nombre de permis de séjour accordé à des étrangers a chuté drastiquement : sur 1 673 cas examinés, seulement 76 personnes ont eu la chance d’obtenir un titre de résidence temporaire, soit 4,5 %. Avant le système de points, 59 % des étrangers étaient acceptés.

« Le système de points est un vrai bazar », déplore Astrid Kraag, du Parti Socialiste. « Nous l’avions signalé avant qu’il soit appliqué. Et nous avions raison. C’est vraiment problématique que des personnes qui ont apporté leur contribution à la société danoise se retrouvent rejetées à cause de ces nouvelles règles. »
Le nouveau ministre de l’immigration, Søren Pind, n’est pas surpris de ces chiffres extrêmement bas : « c’est souvent comme cela lorsque de nouvelles régulations sont mises en place ».

Par Marie-Sophie Germain
Source : DR

Islande : de mystérieuses personnes richissimes veulent acheter la citoyenneté

Le Parlement islandais vient d’avoir la suprise de recevoir directement des demandes de citoyenneté de la part de 10 personnes extrêmement riches, promettant d’investir des millions d’euros dans le domaine de l’énergie renouvelable. Ces individus proviennent apparemment de la zone Schengen, ce qui implique qu’ils doivent vivre et travailler en Islande pendant au moins 7 ans avant de pouvoir déposer une demande de nationalité. Cependant, dans le passé, il y avait eu quelques exceptions à cette règle, puisque par exemple certains athlètes ainsi que le joueur d’échecs Bobby Fisher avaient pu accéder à la citoyenneté islandaise directement par le Parlement.

Bien que Robert Marschall, le président du comité général parlementaire ait confirmé que ces demandes seraient examinées, le ministre de l’Intérieur Ögmundur Jónasson a rappelé que la citoyenneté islandaise n’était pas à vendre. Cependant, d’autres parlementaires aimeraient que l’accès à la citoyenneté permette d’attirer de grands investisseurs dont le pays a besoin.

Par Marie-Sophie Germain
Source : The Reykjavik Grapevine, Eyjan

Danemark : les femmes du Groenland ont du mal à s’intégrer

Une nouvelle étude vient de confirmer que la grande majorité des femmes originaires du Groenland n’arrive pas à s’intégrer au Danemark, bien qu’elles parlent le danois (le Groenland est une province autonome du Danemark). La principale raison est qu’au Groenland, les gens vivent dans des petites communautés où tout le monde se connaît et se côtoie tous les jours : « les amitiés se créent ainsi de facon presque automatique », explique Else Christensen, du Centre National de Recherche Sociale (SFI). Mais dans ces petites communautés très fermées, on ne parle pas de ses problèmes intimes.

Or il faut savoir que la violence conjugale est très fréquente au Groenland. Les femmes battues n’ont donc personne à qui parler de leur cas ou à qui demander de l’aide, et n’ont souvent pas d’autre solution que de fuir au Danemark. Arrivées là-bas, elles se retrouvent complètement isolées, car il est très difficile de se faire des amis au Danemark, un problème que rencontrent tous les étrangers. Les Groenlandaises, alors entièrement seules et encore plus vulnérables, font face à la dépression, ce qui rend leur intégration très difficile.

Par Marie-Sophie Germain
Source : Kristeligt Dagblad

Danemark : la police contrôle illégalement les passeports des Suédois « bronzés »

Depuis quelques temps, la police danoise exige de voir les passeports de tous les Suédois « de couleur » venant de Malmö, une ville suédoise toute proche de la frontière danoise. Ces contrôles ont été lancés dans le but de limiter l’immigration illégale, mais selon un accord spécial, les citoyens des pays nordiques tels que la Suède n’ont pas besoin de passeport s’ils veulent voyager dans d’autres pays nordiques.

Cette pratique illégale remporte le soutien du Parti Populaire et de la gauche, alors que les Sociaux Démocrates et les Conservateurs aimeraient qu’elle disparaisse. Le porte-parole des Conservateurs, Naser Khader, commente : « je me sentirais victime de provocation si j’étais le seul à qui on demandait le passeport ». Selon lui, la police devrait se contenter de simples papiers d’identité tels que le permis de conduire. « Je n’ai pas de problème avec le fait qu’ils veuillent réduire l’immigration clandestine, mais ils ne devraient pas faire de discrimination. »

Lire la suite

Finlande : beaucoup de criminels étrangers sont estoniens

En Finlande, le nombre de crimes commis par des étrangers a augmenté ces cinq dernières années (voir graphique ci-dessus). Selon certains spécialistes, l’ouverture des frontières et de la zone Schengen a augmenté la criminalité des étrangers qui ne passent que quelques heures dans le pays. A Helsinki, 1/5 è des crimes sont commis par des étrangers. Ce sont surtout les Estoniens qui seraient les plus impliqués, suivis par les Russes, les Roumains, puis les Somaliens. « Beaucoup d’Estoniens vivent et travaillent en Finlande, ce qui bien sûr se reflète dans ces statistiques », commente le chef de la police d’Helsinki, Juha Laaksonen.

Par Marie-Sophie Germain
Source : Yle
Image : Yle

Danemark : les immigrés devront payer leurs frais médicaux

Désormais, les immigrés arrivant au Danemark devront gagner leur droit d’accès aux soins médicaux gratuits par une période de probation de plusieurs années, pendant lesquelles les consultations, examens ou opérations seront à leur charge. Il en sera de même pour les congés maternité, les prêts étudiants et les allocations.  « Le temps est venu pour nous de mettre en place des conditions plus restrictives », commente le ministre de l’emploi Inger Støjberg. « Il est important que les gens méritent ces avantages. Notre système actuel d’état-providence est très vulnérable,  parce qu’il est trop facile d’en profiter ».

Cette nouvelle mesure s’ajoute à celles déjà prises en décembre dernier pour durcir le système de points pour le permis de séjour. Le premier ministre Lars Løkke Rasmussen explique : « nous avons un haut niveau de prospérité au Danemark que j’aimerais conserver. C’est impossible si les gens n’ont qu’à passer la porte et obtenir des avantages financiers sans contribuer à l’économie de l’état ».

Par Marie-Sophie Germain
Source : The Copenhagen Post