Lili Elbe, la première intersexuelle opérée, était danoise

En 2012 sortira sur les écrans A Danish Girl (« Une Fille Danoise »), le nouveau film du réalisateur suédois Lasse Hallström, une adaptation du roman de l’auteur américain David Ebershoff, retracant l’histoire de Lili Elbe, la première intersexuelle officiellement opérée dans les années 30. C’est Nicole Kidman qui intérprétera le rôle de Lili Elbe.

Einar Mogens Wegener naît au Danemark en 1882. Très tôt, il s’identifie à une femme. Nous saurons plus tard qu’il était atteint du Syndrome de Harry Benjamin (Harry Benjamin Syndrom, ou HBS). Il ne s’agit pas d’une forme de transsexualité, comme on l’a souvent pensé, mais plutôt d’intersexualité : c’est un défaut dans le processus de différentiation sexuelle dans le cerveau entre mâle et femelle. En d’autres termes, le cerveau se développe selon les caractéristiques d’un genre (mâle par exemple), mais le corps prend les caractéristiques physiques de l’autre genre (femelle par exemple). Cette condition apparaît dès les premiers stades de vie embryonnaire et est souvent révélée au moment de l’entrée dans l’adolescence. D’autres sources affirment que Wegener souffrait plutôt du Syndrome de Klinefelter, caractérisé par la présence d’un chromosome X supplémentaire (XXY au lieu de XY ou XX).

Lire la suite

Publicités

Le sperme danois très populaire

Le sperme danois est devenu très populaire auprès des femmes étrangères qui désirent une insémination avec donneur anonyme, mais ne peuvent la réaliser dans leur pays car c’est encore illégal. En effet, depuis 2007 au Danemark, de nouvelles régulations permettent aux femmes célibataires et aux couples d’homosexuelles de bénéficier d’inséminations artificielles. Aujourd’hui, le nombre d’étrangères dans les cliniques de fertilité est 5 fois plus élevé qu’il y a 5 ans, et ces femmes constituent plus de 2/3 des clientes des cliniques et banques de sperme. L’autre facteur favorisant la popularité de la semence danoise est que dans de nombreux autres pays, les donneurs de sperme n’ont plus le droit d’être anonymes, ce qui a considérablement fait baisser le nombre de dons.

Par Marie-Sophie Germain
Source : The Copenhagen Post
A lire aussi : Danemark : trouvez le géniteur de votre enfant sur internet

Le Danemark, un état totalitaire qui expulse les conjoints non-européens


Le Danemark, une société ouverte et laxiste ? Détrompez-vous : le gouvernement a mis en place un nouveau système de « points » pour l’obtention du permis de séjour dans le cadre du regroupement familial pour les étrangers non-européens. Les conditions à réunir sont tellement restrictives qu’elles excluent plus de 95% des demandeurs. Même après plusieurs années de vie et de travail au Danemark, les étrangers se voient parfois contraints de quitter le pays, leur conjoint et enfants danois. En plus d’être extrêmes, ces nouvelles régulations sont discriminatoires et vont à l’encontre des Droits de l’Homme et des lois de l’Union Européennes sur le droit à la vie de famille.

Carolina Aviña Ortega (photo ci-dessus), sur le point d’accoucher, vient de se voir refuser le permis de séjour afin d’avoir le droit de rester avec son mari et ses enfants au Danemark. Cette jeune psychologue Mexicaine de 35 ans était venue vivre au pays avec son mari en 2002. Elle s’est bien intégrée à la société danoise, puisqu’elle parle couremment danois, et travaille à temps plein depuis 6 ans. Mais cela ne suffit pas au gouvernement, qui vient de changer les règles du jeu, et qui est en train de déchirer des familles entières, au mépris des Droits de l’Homme.

Lire la suite

Islande : les fermiers sortent le grand jeu


Le 3 mars prochain, les fermiers de la ville d’Hörgárdalur dans le nord de l’Islande se mettront à nu lors de la représentation d’une version locale de la pièce The Full Monty (« le Grand Jeu »). Le metteur en scène Jón Gunnar Thórdarson explique l’histoire, revisitée par le contexte local : « c’est à propos des fermies qui n’ont plus de travail. Tout le lait par exemple, part à MS (une coopérative dans le sud du pays), et le tourisme ne marche pas, alors la seule solution c’est de se déshabiller. Les agriculteurs s’entraînent alors à faire des strip-teases à l’église locale de Mödruvellir ». Selon Thórdarson, c’est une idée des fermiers eux-mêmes. « C’est très divertissant et pas du tout offensant », ajoute le metteur en scène, qui n’hésite pas à préciser que les fermiers vont jusqu’au bout.

En plus de la pièce de théatre, les gaillards posent aussi pour un calendrier (photo ci-dessus), en vente dans toutes les stations service du nord du pays. Apparemment, ce calendrier montrant les hommes nus dans différentes situations liées aux métiers de la ferme a beaucoup de succès en dehors de la ville, et même du pays. Si vous voulez réserver vos places ou commander le calendrier, cliquez ici !

Par Marie-Sophie Germain
Source : Iceland Review, The Reykjavik Grapevine
Photo : Visir

Le 3 mars prochain, les fermiers de la ville

Danemark : 1/4 des couples se sont rencontrés sur internet depuis 1997


Une étude de l’Université d’Oxford menée sur 18 pays a révélé que depuis 1997, 26,1% des couples danois se sont rencontrés sur internet. Selon Charlie Breindahl, un spécialiste des rencontres en ligne à l’Université de Copenhague, le online dating est beaucoup moins tabou qu’auparavant : « nous avons commencé à accepté cela parce qu’internet est devenu une partie importante de notre vie sociale. » Morten Wagner, le fondateur d’un site de rencontre danois, ajoute : « quand nous avons lancé notre site en 1998, beaucoup de gens pensaient qu’il fallait être un geek désespéré pour essayer de trouver l’âme soeur en ligne. Mais le tabou et les préjugés sont en train de disparaître. »

Les sites de rencontre ou salons de discussion sur internet permettent de bâtir une relation solide parce qu’ils permettet de bien se connaître avant de s’engager. « Vous avez la chance de discuter à propos de choses qu’il serait difficile d’évoquer dans un bar en tête à tête, explique Breindahl, comme par exemple la nature de votre maladie chronique ou le fait que vous vouliez des enfants ou non. » Bien entendu, l’attraction physique joue un rôle important : « il est facile de tomber amoureux sur internet, mais vous ne pouvez pas être sûr que cet amour durera après votre première rencontre dans la vraie vie », précise Breindahl.

Par Marie-Sophie Germain
Source : The Copenhagen Post

Danemark : les épouses thaïlandaises très populaires

De récents chiffres de Statistics Denmark montrent qu’en 2008, 400 mariages entre des hommes danois et des femmes thaïlandaises ont eu lieu. Entre 2001 et 2009, la moyenne se situait aux alentours de 200 mariages environ. Selon Kenneth Reinicke, expert à l’Université de Roskilde, cette augmentation de mariages mixtes s’explique facilement. « La plupart des hommes danois peuvent ressentir le besoin de vivre une relation où les rôles sont répartis par genre de facon traditionnelle. Ainsi, l’homme ne ressent pas sa dominance masculine remise en question, comme ca serait le cas dans le cadre d’un mariage avec une femme danoise », commente le chercheur. Il ajoute que la mondialisation a changé les comportements envers les mariages mixtes, et les a rendu plus acceptables.

Per Lund Nielsen est marié avec une thaïlandaise depuis 1993, et selon lui, si les thaïlandaises sont populaires dans le pays, c’est parce qu’elles sont vraiment différentes des Danoises : « Les femmes thaïlandaises sont très attentionnées. Je pense que c’est probablement parce qu’en Thaïlande elles ont l’habitude de prendre soin des autres au sein de la famille. Elles vivent également sur le moment présent, alors que les Danoises planifient tout plusieurs années à l’avance. »

Par Marie-Sophie Germain
Source : Politiken