Norvège : une église historique détruite par les flammes

Une semaine avant les célébrations de Pâques, c’est 250 ans d’histoire qui se sont envolés en fumée. La célèbre église de la ville de Porsgrunn (cliquez sur le lien pour voir la photo) en Norvège, constuite en 1760, a été réduite à néant, victime des flammes. Les pompiers ont recu une première alerte vers 3 h du matin, et ca n’est que deux heures plus tard qu’ils ont réussi à ciconscrire l’incendie. Malheureusement, la tour s’était déjà effondrée, ainsi que toutes les fondations de l’église, dont il ne reste plus rien. L’édifice religieux abritait un orgue et un magnifique autel décoré par le célèbre peintre norvégien Axel Endler en 1890. L’église pouvait accueillir 600 personnes, et de nombreuses familles attendaient avec impatience les confirmations de leurs enfants qui allaient avoir lieu d’ici peu.

Asbjørn Løvoll de la police du district de Telemark confirme que l’église était déjà en flammes depuis un moment quand les pompiers sont arrivés. Une enquête est en cours, car une vague de vandalisme frappe les églises norvégiennes depuis les années 1990.

Par Marie-Sophie Germain
Source : The Norway Post, News and Views from Norway
Photo : Scanpix, Aftenbladet

Publicités

Danemark : tout le monde aime Frank le fermier


En 2008, la chaîne de télévision danoise DR2 lancait Bonderøven (« Cul Paysan »), un nouveau programme montrant la vie quotidienne de Frank Erichsen, un jeune paysan sympathique qui vit à l’ancienne et sous le principe de l’auto-suffisance (vidéo ci-dessus). On l’y voit en train de labourer ses champs, nourrir ses animaux, réparer ses machines ou encore faire découvrir les joies de la nature à son bébé. L’audience est rapidement passée de 200 000 téléspectateurs à 600 000, et aujourd’hui le fermier a déjà plus de 120 000 fans sur Facebook. Cette vedette est actuellement très populaire, mais confirme que malgré son succès, elle ne renoncera pas à sa vie simple, bien que difficile.

Par Marie-Sophie Germain
Source : Berlingske

Suède : le Vasa va être restauré


Le prestigieux Vasa (ou Wasa), un navire de guerre suédois datant du XVII è siècle qui repose désormais au Musée Vasa (Vasamuseet), va bientôt être restauré. Une équipe de spécialistes sera chargée de remplacer environ 5000 boulons, afin d’améliorer la résistance au temps du bateau qui a déjà beaucoup vécu. Il s’agit d’une opération très risquée, car nul ne peut prédire si ôter les vieux boulons n’endommagera pas le bois, voire ne provoquera pas un effondrement de certaines parties.

Ce vaisseau d’exception a été construit pour le roi Gustave II Adolphe de Suède, de la dynastie de Vasa, entre 1626 et 1628. Malheureusement, il sombra quelques minutes après son départ pour son voyage inaugural, le 10 août 1628, probablement à cause d’un manque de stabilité (trop lourd dans les parties hautes, et pas assez lesté dans les parties basses). Lors de son renflouage, en 1961, les archéologues ont retrouvé de nombreux artefacts ainsi que les restes de 25 personnes. Aujourd’hui, le Vasa est une des plus grandes attractions touristiques de Suède.

Par Marie-Sophie Germain
Source : Stockholm News, Wikipedia

Norvège : une réplique grandeur nature du bateau viking « Oseberg »


Avec beaucoup de motivation et d’huile de coude, une cinquantaine de Norvégiens passionnés d’histoire est en train de réaliser une réplique grandeur nature du célèbre bateau Viking, le bateau d’Oseberg. Le chantier a lieu à Tønsberg, au sud de la Norvège, et est subventionné par des autorités locales et nationales. Par souci de précision et du détail historique, les volontaires, âgés de 14 à 75 ans, sont tous habillés selon la mode viking de l’époque, et ne se servent que d’outils traditionnels vikings utilisés pour la construction navale.

Le bateau d’Oseberg est le plus célèbre navire viking du monde, et aussi un des mieux préservés. Il mesure 21 m de long, et a été presque entièrement construit en chêne en l’an 820. Ce sont les archéologues suédois et norvégien Gabriel Gustafson et Haakon Shtelig qui l’ont découvert en 1904 dans un grand monticule funéraire près de la ferme Oseberg, dans la région Vestfold en Norvège. Le bateau faisait partie des restes d’une grande sépulture où les squelettes de deux femmes ont également été trouvés, ainsi que divers objets. Aujourd’hui, le bateau d’Oseberg repose au Musée des Navires Vikings d’Oslo (Vikingskipshuset).

Lire la suite

Finlande : des scientifiques essaient de ressusciter la plus vieille bière préservée du monde

En juillet 2010, des plongeurs ont découvert dans la Mer Baltique, aux îles d’Åland, l’épave d’un vaisseau datant de 1800-1830, de type galeas, commun dans les mers nordiques à partir du XVIIè siècle. A son bord, ils ont trouvé un trésor de près de 168 bouteilles de champagne, ainsi que plusieurs bouteilles de bières. Il s’agit des plus vieilles bouteilles de bière préservées au monde.

Hier, des scientifiques du VTT Research Center of Finland ont déclaré qu’ils allaient essayer de ressusciter cette bière, après des analyses biochimiques poussées, afin de déterminer si la levure est toujours active, de quel type de levure il s’agit, et afin de mettre une recette au point. La province semi-autonome d’Åland est impatiente de connaître les résultats, et différentes brasseries se sont déjà proposées pour commencer la production de ce qui pourrait être appellé « la bière de l’épave ».

Lire la suite

Norvège : de nouvelles découvertes archéologiques confirment que les Vikings vénéraient les objets de l’Âge de Pierre


De nouvelles découvertes archéologiques dans la région de Rogaland, en Norvège, viennent de révéler 10 tombes Viking abritant de nombreux objets datant de l’Âge de Pierre, des armes, des amulettes et des outils. Olle Hemdorff, du musée archéologique de Stavanger a dit au quotidien norvégien Aftenposten qu’il pense que « ces objets ont été enterrés avec les morts afin de les protéger et de leur porter chance dans leur vie dans l’au-delà. »

Cette découverte en confirme une autre, celle que des Vikings qui voyagaient Islande transportaient avec eux des objets de l’Âge de Pierre. De telles découvertes n’étaient pas jugées importantes, mais plusieurs études ont démontré d’autres preuves de présence d’objets de l’Âge de Pierre dans diverses locations où vivaient des Vikings, comme par exemple des pointes de flêches et des poignards enterrés sous les maisons.  Selon Hemdorff, en incluant dans leur vie des objets venant de leurs ancêtres, les Vikings « prenaient le contrôle » du passé.

Lire la suite