Suède : les Américains pistent des terroristes présumés sans l’autorisation du gouvernement suédois

Un rapport vient tout juste de révéler qu’en 2009, les services américains ont enquêté sur le territoire suédois sans l’autorisation du gouvernement du pays. C’est Säpo, les services secrets suédois, qui a découvert les deux hommes, alors que ceux-ci étaient en train d’essayer de pister des terroristes présumés. Le gouvernement suédois regrette que Washington ne les ai pas informés, tout comme ils n’ont pas informé le Pakistan de l’opération visant Ben Laden. « La Suède est ainsi devenue le siège d’une chasse au terroristes de la part d’une puissance internationale sans que le gouvernement suédois ait été au courant », lit-on dans le rapport.

Le directeur de Säpo a refusé tout commentaire, de même que la ministre de la justice Beatrice Ask et le ministre des affaires étrangères Carl Bildt. Mais le porte-parole de l’ambassade des Etats-Unis, Christopher Dunnett, a essayé de minimiser la situation : « nous avons une excellente coopération avec les autorités suédoises depuis plusieurs années, dont des activités anti-terroristes. » Il a cependant refusé d’en dire plus sur la nature de ces investigations non autorisées : « nous ne faisons pas de commentaires sur des questions de sécurité ».

Lire la suite

Qui a tué le fils de Khadafi : les Danois ou les Norvégiens ?

Alors que la Libye accuse l’OTAN de vouloir délibérément liquider Khadafi, dimanche dernier le 1er mai, une attaque aérienne au dessus de Tripoli provoqué la mort de son fils, Saif Al-Arab Khadafi. Dans l’édition du Guardian, on peut lire : « l’attaque, qui selon des source diplomatiques a été réalisée par des pilotes danois – probablement un bombardier F16 – a détruit la maison de Kadhafi à 8 heures samedi soir. » Cependant, les militaires danois n’ont pas voulu s’exprimer sur le sujet : « nous ne commentons pas nos opérations militaires », a commenté au quotidien Politiken Thorbjørn Forsberg, du commandement tactique de l’armée de l’air.

D’autres sources anonymes affirment que ce sont les Norvégiens qui ont ont été impliqués dans le bombardement de la maison de Khadafi, alors qu’apparemment d’autres informateurs indiquent qu’aucun avion norvégien n’a été enrôlé dans cette mission. Le ministre de la défense Grete Faremo a refusé de confirmer ou d’infirmer ces informations, alors que des médias américains ont déclaré que la Norvège a joué un rôle clé. Grete Faremo a toutefois ajouté que des pilotes norvégiens ont participé à 275 des 1950 attaques ordonnées par l’OTAN, et ont largué 247 bombes.

Par Marie-Sophie Germain
Source : Politiken, JP, Views and News from Norway
Photo : Louafi Larbi

Ben Laden coûte cher au Danemark, même après sa mort

Selon un rapport de la police, Ben Laden a coûté aux contribuables plus de 10,5 milliards de couronnes danoises (environ 1,5 milliards d’euros), et la vie de 40 soldats danois. Rien que pour la participation du Danemark à la guerre en Afghanistan il a fallu débourser 8 milliards de couronnes. A cela se sont ajoutés 2 milliards pour la guerre en Irak et la lutte contre Al Quaida. L’Agence de l’Intelligence Domestique (PET), estime qu’un demi milliard de couronnes ont également été dépensés pour la lutte contre Ben Laden après les attentats du 11 septembre.

Aujourd’hui, les contribuables danois participent à l’effort des 700 employés de PET, qui s’acharnent à déjouer les nombreuses menaces terroristes contre le Danemark qui se sont multipliées depuis la publication des caricatures du prophète Mahommet dans le quotidien Jyllands-Posten en 2005. L’organisation Europol a averti le Danemark que le risque d’attaques terroristes imminentes était encore plus important maintenant que Ben Laden a été tué. « Sur le court terme, nous pouvons nous attendre à un très gros risque, par vengeance », explique le directeur d’Europol Rob Wainwright. « Nous ne pouvons pas exclure la possibilité que Ben Laden a laissé des instructions sur ce qu’il fallait faire s’il était capturé ou tué ».

Par Marie-Sophie Germain
Source : The Copenhagen Post

La Jordanie ouvre un procès contre le caricaturiste danois Kurt Westergaard

Hier le 25 avril, un tribunal d’Amman, en Jordanie, a ouvert un procès par contumace pour « blasphème » à l’encontre du dessinateur danois Kurt Westergaard, qui avait réalisé des caricatures du prophète Mahomet publiées dans plusieurs quotidiens du Danemark en 2005. « Le juge a suspendu le procès jusqu’au 8 mai, date à laquelle les témoins seront entendus », a déclaré Tarek Hawamdeh, l’avocat des journalistes et militants jordaniens à l’origine de la plainte.

Cest le 14 avril dernier que le dessinateur, qui a échappé à plusieurs attentats et fait l’objet de menaces de mort, aurait été prévenu par le tribunal. Il affirme pourtant ne pas avoir été informé de ces poursuites, et a répondu qu’il n’avait aucune intention d’aller en Jordanie.

Par Marie-Sophie Germain
Source : Politiken

Des avions norvégiens dans le ciel de Lybie


Après les six F16 qui ont été envoyés en Lybie par le Danemark, c’est au tour d’autres avions nordiques de se joindre à l’opération contre le dictateur Kadhafi. Hier, six F16 Norvégiens ont volé au dessus la Lybie pendant quelques heures, avant de retourner dans une base militaire en Crète, où ils s’étaient établis lundi soir. Leur mission était de localiser et surveiller l’activité ennemie. Quant aux avions danois, ils ont été en action près de 18 fois depuis dimanche, et ont largué des bombes sur des bases de commandements en Lybie.

Par Marie-Sophie Germain
Source : News and Views from Norway
Photo : Martinpagh

La Lybie accuse le Danemark du bombardement à Tripoli


Le 19 mars, six avions F16 danois ont été envoyés pour agir avec la coalition en vue d’aider le peuple lybien. Hier matin, la chaîne de télévision nationale lybienne a accusé le Danemark d’avoir commandé le bombardement du quartier général de Kadhafi  à Tripoli. Durant le programme, le présentateur est curieusement passé de l’arabe à l’anglais en accusant le Danemark de « mener une campagne contre les musulmans depuis des années », notamment avec les caricatures insultantes du prophète Mahommet. « Cette agression est une croisade contre le peuple musulman et le peuple lybien, dont le but est de terroriser tous les musulmans et éradiquer l’islam », a-t-il commenté. L’agence d’actualités lybienne Jana a également fait part de plaintes similaires. L’armée de l’air danoise dément formellement : « les F16 danois n’ont pas largué leurs armes. C’est une fausse accusation et cela fait partie du jeu des médias lybiens pour tenter d’obtenir le retrait de la coalition », explique le porte-parole Michael Langerberg.

Par Marie-Sophie Germain
Source : The Copenhagen Post, Politiken

Danemark : vendre les propriétés de Kadhafi pour aider les réfugiés lybiens

Au Danemark, Kadhafi est propriétaire de deux maisons de luxe. La première, dans les environs d’Østerbro, est la maison de l’ambassadeur de Lybie (photo ci-dessus). La deuxième se situe à Jægersborg et a hébergé de nombreux invités dont Motassim Bilal Khadafi, le fils du dictateur, lorsqu’il était étudiant à la Copenhagen Business School. Le Parti Libéral propose de les vendre des propriétés estimées à 24-28 millions de couronnes (environ 4 millions d’euros) afin de financer l’aide aux réfugiés lybiens.

La ministre des affaires étrangères Lene Espersen est actuellement en train d’examiner cette proposition au Parlement. Une résolution des Nations Unies permet en effet au Danemark d’avoir le droit de confisquer les biens du dictateur, comme l’explique Karsten Lauritzen, la porte-parole du parti libéral. Pourtant, un autre politicien, Johm Derby Paulsen affirme que si l’état lybien est le propriétaire de l’ambassade, l’état danois n’a pas le droit de la vendre et de disposer de l’argent sans qu’une action en justice soit envisagée.

Par Marie-Sophie Germain
Source : The Copenhagen Post, DR