Les Scandinaves voyagent beaucoup, mais personne ne va en vacances au Danemark

La nouvelle étude Eurobaromètre de la Commission Européenne (mai 2011) vient de révéler les tendances en ce qui concerne les vacances des Européens pour l’année 2011. Il en ressort que les plus grand voyageurs sont les Finlandais (89%), les Danois (87%), et les Suédois (87% ex-æquo avec les Néerlandais). Arrivent ensuite les Luxembourgeois (85%) et enfin les Norvégiens (84%).

C’est l’Italie qui arrive à la première place des destinations préférée des Européens cette année, suivie par l’Espagne et la France. Dans le classement, alors que la Suède arrive juste après la Croatie et précède la Hongrie, le Danemark se situe très loin dans la liste, après la Slovaquie : seulement 0,5% des Européens envisagent de passer des vacances dans ce pays en 2011. Morten Brustad, directeur du marketing à la Chambre de Commerce Danoise, se pose des questions : « je m’inquiète que des pays avec lesquels nous pouvions nous comparer, comme par exemple la Suède, se situent bien plus haut que le Danemark dans cette étude ».

Par Marie-Sophie Germain
Source : DR, Eurobaromètre 2011

Le Danois et le Suédois de Skype touchent le pactole


Vous avez sans doute entendu parlé du rachat de Skype par Microsoft il y a quelques jours. Ce que vous ne saviez peut-être pas, c’est que Skype a été fondé en 2003 par le Danois, Janus Friis et le Suédois Niklas Zennström. Les deux comparses s’étaient également associés pour le projet de partage de musique Kazaa, puis ils avaient vendu Skype sur e-Bay pour la modique somme de 2,6 milliards de dollars. En 2009 les associés ont également vendu leur autre création, Joost.
Avec le rachat de Skype, ils empochent 8,5 milliards de dollars. Maintenant, les adeptes de ce service permettant d’effectuer des appels-vidéos espèrent que celui-ci restera gratuit et disponible sur les smartphones Apple et Android une fois entre les mains de Microsoft.

Par Marie-Sophie Germain
Source : JP
Photo : Jonas Karlsson

Pour les Nordiques, c’est quoi être riche ?

La banque en ligne Nordnet vient de publier les résultats d’une enquête sur la facon dont les peuples nordiques considèrent l’argent et la richesse. Il en ressort que les Danois seraient les hédonistes de la Scandinavie : pour eux, avoir de l’argent, cela signifie pouvoir aller au restaurant à chaque fois qu’ils en ont envie. Les Suédois seraient généreux, puisque pour 44% d’entre eux, être riche cela veut dire être capable de donner régulièrement à des oeuvres de charité. Pour 36% des Norvégiens, avoir un portefuille bien garni, cela veut dire ne pas avoir à économiser. Enfin, pour les Finlandais, la richesse c’est la possibilité d’acheter un appartement ou une maison.

A la question « que feriez-vous si vous gagniez un million de couronnes ? », les réponses sont également très révélatrices : après avoir mis une importante somme de côté, 26% des Danois partiraient en voyage autour du monde, les Suédois et les Norvégiens donneraient une partie de l’argent à de la famille ou des amis (respectivement 37 et 26%), alors que 35% des Finlandais ne changeraient rien à leur mode de vie.

Par Marie-Sophie Germain
Source : JP
Photo : une Mercedes en or et cristal, au Salon de l’Auto de Tokyo en 2009

Danemark : vers une classification et un triage des étrangers ?

Le Parti Populaire Danois et le nouveau ministre de l’Intégration Søren Pind (photo ci-dessus) ne seraient pas contre une classification des étrangers non-européens, afin de faire le tri entre ceux qui seraient utiles à la société danoise et les autres, qui seraient priés de rentrer chez eux. Un rapport du gouvernement vient de révéler que les étrangers non-européens et leurs descendants coûtent chaque année à l’état 15,7 milliards de couronnes danoises, alors que les immigrés européens, eux, ne coûtent que 2,2 milliards.

« Maintenant que nous pouvons voir qu’il y a tant de différences selon l’origine de ceux qui viennent dans notre pays, je n’ai pas de scrupules à restreindre d’avantage les conditions pour ceux que nous suspectons être un fardeau. D’un autre côté, je serai ravi d’accueillir plus de ces gens qui de toute évidence contribueront à la société danoise », a expliqué Søren Pind.

Lire la suite

Norvège : Oslo bientôt « comme Manhattan »

Si Oslo continue d’accueillir entre 12 et 16 000 nouveaux citoyens par an, la capitale « va devenir une ville complètement différente et finir comme Manhattan, où les gens viennent travailler mais seulement les plus riches peuvent se permettre de vivre. » Tels sont les mots de Stian Røsland, un politicien du parti conservateur de Norvège. En effet, le pays ne peut construire qu’entre 1 300 et 1 200 nouvelles résidences chaque année, alors qu’il en faudrait plus de 200 000 pour les 20 prochaines années. Ces nouveaux logements sont petits et les prix sont très élevés, ce qui exclue d’emblée les familles avec des enfants.

« Les alentours de la ville seront divisés par classe sociale, et seulement les plus riches pourront vivre à Oslo », explique Erling Dokk Holm, un chercheur en urbanisme. Selon lui, les prix élevés forceront les employés tels que les enseignants ou les infirmières à quitter le centre ville, ce qui augmentera considérablement le temps de transport et le coût de fonctionnement des services publics. Le chercheur conclut en affirmant que ce processus est malheureusement irréversible et que de nouvelles régulations concernant le marché immobilier sont nécessaires.

Par Marie-Sophie Germain
Source : Views and News from Norway

Islande : de mystérieuses personnes richissimes veulent acheter la citoyenneté

Le Parlement islandais vient d’avoir la suprise de recevoir directement des demandes de citoyenneté de la part de 10 personnes extrêmement riches, promettant d’investir des millions d’euros dans le domaine de l’énergie renouvelable. Ces individus proviennent apparemment de la zone Schengen, ce qui implique qu’ils doivent vivre et travailler en Islande pendant au moins 7 ans avant de pouvoir déposer une demande de nationalité. Cependant, dans le passé, il y avait eu quelques exceptions à cette règle, puisque par exemple certains athlètes ainsi que le joueur d’échecs Bobby Fisher avaient pu accéder à la citoyenneté islandaise directement par le Parlement.

Bien que Robert Marschall, le président du comité général parlementaire ait confirmé que ces demandes seraient examinées, le ministre de l’Intérieur Ögmundur Jónasson a rappelé que la citoyenneté islandaise n’était pas à vendre. Cependant, d’autres parlementaires aimeraient que l’accès à la citoyenneté permette d’attirer de grands investisseurs dont le pays a besoin.

Par Marie-Sophie Germain
Source : The Reykjavik Grapevine, Eyjan

Danemark : les immigrés devront payer leurs frais médicaux

Désormais, les immigrés arrivant au Danemark devront gagner leur droit d’accès aux soins médicaux gratuits par une période de probation de plusieurs années, pendant lesquelles les consultations, examens ou opérations seront à leur charge. Il en sera de même pour les congés maternité, les prêts étudiants et les allocations.  « Le temps est venu pour nous de mettre en place des conditions plus restrictives », commente le ministre de l’emploi Inger Støjberg. « Il est important que les gens méritent ces avantages. Notre système actuel d’état-providence est très vulnérable,  parce qu’il est trop facile d’en profiter ».

Cette nouvelle mesure s’ajoute à celles déjà prises en décembre dernier pour durcir le système de points pour le permis de séjour. Le premier ministre Lars Løkke Rasmussen explique : « nous avons un haut niveau de prospérité au Danemark que j’aimerais conserver. C’est impossible si les gens n’ont qu’à passer la porte et obtenir des avantages financiers sans contribuer à l’économie de l’état ».

Par Marie-Sophie Germain
Source : The Copenhagen Post