Danemark : quand la suppression de l’historique de Penkowa s’apparente à de la censure communiste

Il y a encore quelques temps, si vous tapiez les mots « Milena Penkowa » dans un moteur de recherche, vous tombiez sur un bon nombre de pages web toutes plus élogieuses les unes que les autres, à propos de cette « éminente scientifique » en neurosciences, une femme surdouée et charismatique qui aime rouler en voiture de sport rouge. Mais les apparences sont trompeuses. Ces derniers mois, la « saga Penkowa » (cliquez sur le lien pour en savoir plus) a defrayé la chronique : il a été prouvé que la très médiatique chercheuse de Copenhague s’est rendue coupable de fraude, de détournements de fonds, de falsification de documents, de fausses accusations, etc.

Aujourd’hui, les personnes qui ont été associées avec elle dans le passé essaient d’en effacer les traces. C’est ainsi que bon nombre de sites mentionnant Penkowa sont en train de supprimer les pages où les textes dans lesquels elle apparaît. A commencer par le site de l’Université de Copenhague (photo ci-dessus), où la scientifique ne figure plus parmi les anciens étudiants du club des livres en 2010. C’est aussi le cas des sites du Ministère des Sciences, d’un programme de cuisine danois, de la Société Danoise des Neurosciences, et de son propre site du Département de Neuroprotection.

Selon Uffe Østergaard, professeur en histoire à la Business School de Copenhague, il s’agit d’une forme de censure digne d’un régime totalitaire. « C’est  incroyable d’effacer ce genre d’informations. Si une institution veut montrer qu’elle a pris des distances avec elle, elle peut tout simplement ajouter des notes en pied de page, disant que son prix d’Elite de la Recherche lui a été retiré. Au lieu de ca, ils agissent comme un bon vieux régime communiste qui efface les gens des photos de groupe parce qu’ils ne figurent pas dans le bon livre… » Le University Post – le journal de l’Université de Copenhague – déplore cette suppression systématique de l’historique de Penkowa, comme si elle n’avait jamais existé au sein des activités académiques, et espère bien que tous leurs articles la concernant resteront toujours en ligne.

Par Marie-Sophie Germain
Source : The University Post

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s