Danemark : la campagne de soutien à Gus Murray l’a sauvé de l’expulsion

Le resserement des nouvelles règles sur l’immigration a encore fait des ravages. Il y a quelques jours, l’Australien Gus Murray annoncait publiquement l’injustice et des ratés de l’administration dont il a été victime : il est expulsé du Danemark parce qu’il a recu une aide sociale pendant quelques mois. Heureusement pour lui, la  médiatisation de son cas, notamment via le site SupportGus.dk lui a permis d’obtenir un nouveau visa de travail… temporaire. Reprenons l’histoire depuis le début.

En 2004, Gustavus (Gus) Aird Murray s’installe au Danemark, avec sa petite amie danoise, qu’il a rencontrée alors que tous deux vivaient en Australie. Gus est titulaire de plusieurs diplômes en business, et a été consultant et chef de projet. En 2007, il décide de décrocher un diplôme à la Business School de Copenhague, et créé même sa petite entreprise. Malheureusement, en 2009, il est contraint de vendre la société aux investisseurs.

Etant ruiné, le Conseil Municipal lui accorde une allocation spéciale (starthjælp), lui permettant de tenir le coup le temps de trouver un nouveau travail. Mais personne ne lui avait dit que s’il acceptait cette aide, c’était une violation des conditions du permis de séjour. Quelques semaines plus tard, le Service d’Immigration l’informe qu’il n’aurait pas du avoir droit à cette allocation et le somme de rembourser. Il recoit alors une demande pour un premier versement. Gus rembourse, puis n’entendant plus parler de cette affaire, pense que le dossier est clos.

En juillet 2010, il recoit une lettre du Service de l’Immigration lui demandant de venir avec son passeport. Son visa lui est retiré. Le motif : il n’aurait pas remboursé la somme des allocations versées. Gus explique pourtant qu’il l’a fait et montre les justificatifs, mais les employés lui répondent : « vous ne nous avez pas informés »… Gus fait alors appel, et demande avec insistance à payer la deuxième partie de la somme qu’il doit, après avoir essayé pendant des semaines d’obtenir l’ordre de virement. Au bout de plusieurs mois, tout est enfin réglé. Cependant, son appel est rejeté et le 1er avril 2011, car l’administration n’a pas enregistré toutes les preuves des paiements et le Service de l’Immigration lui laisse quatre semaines pour quitter le pays, sa petite amie et son travail.

Gus décide alors de faire connaître son cas au grand public, et lance le site supportgus.dk ainsi qu’une page Facebook, qui attire 12 000 « fans » au bout de 2 semaines. Tous sont unanimes : si le Danemark rejette Gus, un créateur d’entreprise bardé de diplômes et qui ne doit plus rien à l’état, alors qui acceptera-t-il ? Après 20 articles dans la presse danoise, et plus de 1000 commentaires sur sa page, dont ceux d’investisseurs et businessmen influents, le Service de l’Immigration a finalement décidé d’accorder un nouveau visa de travail à Gus, pour une durée de 3 ans. Tout est bien qui finit bien, en tout cas pour cet Australien. De nombreux autres étrangers sont expulsés et doivent quitter leur conjoints et enfants, même au bout de 10 ans de vie et de travail au Danemark.

Par Marie-Sophie Germain
Source : Berlingske

Publicités

2 réflexions sur “Danemark : la campagne de soutien à Gus Murray l’a sauvé de l’expulsion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s