Islande : seulement 12% des viols signalés à la police donnent lieu à des condamnations


La police islandaise et le chef de la police de Reykjavik viennent de donner les résultats d’une enquête sur les agressions sexuelles en Islande. Les résultats sont très décevants : seulement 12% des viols signalés à la police donnent lieu à des condamnations. En 2008 par exemple, ce sont 368 agressions sexuelles qui ont été signalés : 68 pour viol, et 33 pour abus sexuel. Sur les 68 viols, la police a arrêté les investigations pour 43 d’entre eux (soit 63% du total). Sur le nombre restant, 1/4 des plaintes ont ont été rejetés par la police, et seulement 12% ont fait l’objet d’une condamnation au tribunal. Les plaintes concernant d’autres formes d’abus sexuels sont refusées par la police dans 35% des cas.

Þórunn Þórarinsdóttir, conseiller au centre de soutien aux victimes de viol Stígamót, avait déjà fait part de ses doutes dans la revue The Reykjavik Grapevine en 2005 : « j’avais demandé à des juges et à la police pourquoi ils donnaient des peines plus lourdes pour les voleurs et les fraudeurs que pour les violeurs, et ils m’avaient répondu que quand une personne vole, il s’agit d’un crime prémédité [ce qui entraîne des peines plus lourdes], et qu’ils pensent que ca n’est pas la même chose pour un viol ou un inceste. Beaucoup croient que le viol est le résultat d’une maladie et que les agresseurs ne savent pas ce qu’ils font. »

Par Marie-Sophie Germain
Source : The Reykjavik Grapevine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s