Suède : en font-ils trop pour l’Eurovision ?


Les diffusions télévisées des préselections suédoises pour le concours de chansons de l’Eurovision (Melodifestivalen) ont toujours été un énorme succès en Suède, mais les choses ont changé depuis 2002 : cela a pris encore plus d’ampleur. Au lieu d’un seul concours qui a lieu au début du printemps – la finale avec les autres pays européens – la télévision suédoise montre ses préselections locales avec les quarts de finale, plusieurs demi-finales, les épreuves de rattrapage, et enfin, la finale. En tout, plus de 6 semaines de quasi monopolisation de la chaîne publique SVT, et 6 semaines de frénésie pop dans les tabloïds.

Impossible de ne pas voir ou entendre parler des candidats suédois de l’Eurovision et de leurs performances, même si vous ne regardez pas la petite lucarne. Ils sont partout et vous ne pouvez pas y échapper. Melodifestivalen est devenu l’un des programmes de télévision les plus importants en Suède, et est regardé par 1/3 de la population, soit 3 millions de fans chaque semaine.  La Suède n’en fait-elle pas trop ? Les Suédois ne vont-ils pas finir par avoir une overdose de pop acidulée et parfois outrageuse ?

Carolina Norén, présentatrice d’une émission de radio en Suède, Svensktoppen – le genre de Top 50 suédois – explique : « je pense qu’ils devraient réduire cette compétition à 2 demi-finales, cela serait largement assez. » Elle ajoute qu’elle entend souvent dire que la plupart des téléspectacteurs ne regardent pas toutes les préselections, mais seulement quelques unes et bien sûr la finale. Beaucoup d’entre eux ne votent même pas.

L’autre problème, c’est qu’à cause de clauses d’exclusivité, les artistes qui participent à la compétition au niveau suédois n’ont pas le droit de produire ou diffuser leur musique jusqu’à la fin de l’Eurovision. « Beaucoup de musiciens disent que ca n’est pas la peine de sortir un disque à ce moment-là, parce qu’ils n’auront pas le droit d’en parler », confirme Carolina Norén.


Bien que Melodifestivalen compte de plus en plus d’opposants qui trouve que ce programme ne devrait pas dominer entièrement la scène du divertissement, il y a aussi ceux qui le défendent. Torbjörn Ek, correspondant à Londre du quotidien suédois Aftenposten, en fait partie. Selon lui, le concours n’est pas trop imposant en ce moment, et il est normal que la télévision suédoise fasse tout pour la pérennité de son show le plus populaire. « Je crois que les gens aiment toujours ce festival. Ils aiment la musique, l’esprit de fête, et en ce mois de février qui est le plus sombre de l’année, ils aiment aussi voir du glamour et des paillettes. » Selon lui, les détracteurs de Melodifestivalen sont des internautes »très négatifs ». Torbjörn Ek ajoute que cest la responsabilité du service public de fournir un divestissement de qualité pour toute la famille tel que celui-ci.

Par Marie-Sophie Germain
Source : Radio Sweden
Photo : 1) Babsan, chanteuse suédoise, Claudio Bresciani / Scanpix 2) Sanna Nielsen et Brolle, qualifiés pour la finale, Claudio Bresciani / Scanpix

Publicités

3 réflexions sur “Suède : en font-ils trop pour l’Eurovision ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s