Norvège : la Citoyenne de l’Année expulsée vers son pays d’origine

Maria Amelie, une jeune femme de 25 ans élue « Citoyenne de l’Année » par un magazine Norvège, vient d’être rapatriée dans son pays d’origine, la Russie, parce qu’elle ne présentait pas les papiers nécessaires pour une immigration en règle. Marie Amelie, qui a écrit le livre Illegal Norwegian, reste ainsi sous le statut d’immigrée illégale, alors qu’elle était venue vivre en Norvège il y a plus de 10 ans, quand elle était enfant.

Maria Amelie venait pourtant d’être libérée le 18 janvier du centre de détention à Olso où elle avait été placée, grâce au soutien de milliers de supporters. Mais malgré l’affection que lui portent les Norvégiens, elle sera bientôt expulsée. « Je vis dans la peur permanente, avoue-t-elle. Dès que je m’arrête quelques minutes, j’ai du mal à respirer, je ressentais la même chose au centre de détention. Je reviens de loin. Je me suis battue. Mes amis et toute mon pays m’ont soutenue dans ce combat. Où suis-je sensée aller maintenant ? Chez moi c’est ici, en Norvège. »


Les autorités norvégiennes ont refusé de céder à la pression de la population. « Nous devons traiter tout le monde de la même facon », a commenté le premier ministre Jens Stoltenberg. « Nous ne pouvons pas faire une exception juste parce que cette personne a attiré beaucoup d’attention. Si nous commencons à faire des exceptions, nous allons recevoir des milliers de demandes d’asiles infondées. »

Brnjulf Risnes, la meilleurs amie et avocate de Maria Amelie, ajoute : « les services d’immigration de Norvège considèrent que vivre dans le pays sans documents valables et une sérieuse offense. Même si elle a vécu ici depuis tant d’années et est devenue une vraie femme norvégienne, les autorités insistent pour qu’elle quitte le pays et retourne dans sa Russie natale. »

Maria Amelie, dont le vrai nom est vraisemblablement Madina Salamova, avait fui la Russie avec ses parents après avoir recu des menaces de mort lorsque ceux-ci avaient refusé de céder leur business aux autorités. On leur avait également refusé l’asile en Finlande avant qu’ils emménagent illégalement en Norvège.

Elle a atteri à Moscou le 24 janvier dernier. Les autorités russes lui ont remis un permis de séjour temporaire. Elle devrait retourner dans sa ville natale en Ossétie du Nord, et aura peut-être un nouveau passeport russe lui permettant de nouveau de voyager.

Par Marie-Sophie Germain
Source : Ice News, Aftenposten

Advertisements

Une réflexion sur “Norvège : la Citoyenne de l’Année expulsée vers son pays d’origine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s