Suède : plainte contre le nouveau film d’éducation sexuelle « Sex på Kartan »


« Sex på kartan »
, le nouveau film d’éducation sexuelle destiné aux jeunes Suédois, vient de faire l’objet d’une plainte auprès de la police. Selon le plaignant, cette animation qui montre des mineurs ayant des relations sexuelles « peut être déshumanisante ou mettre sérieusement en danger l’éducation morale des jeunes ».

Cecilia Bäcklander, la responsable des programmes de la chaîne de télévision suédois UR, qui a diffusé le film la semaine dernière, n’est pas de cet avis : « c’est un film très bien pensé et qui a fait l’objet de plusieurs années de préparation avec la RFSU (L’Association Suédoise pour l’Education Sexuelle). Nous ne sommes pas coupables de mettre en danger les jeunes gens ou de les éloigner du droit chemin. C’est un film éducatif ».

Elle a cependant avoué que le film parlait de problèmes sensibles, et n’est pas surprise qu’il ait suscité des réactions négatives chez certains téléspectateurs. Toutefois, elle affirme n’être pas du tout inquiète à propos de la plainte auprès de la police :« nous avons consulté les avocats de la production ».

Le directeur de la RFSU, Åsa Regnér, est d’accord pour dire que « Sex på kartan » est un film éducatif de très bonne qualité, basé sur toutes les questions que se posent les adolescents suédois. « Nous l’avons testé dans les écoles et nous savons que cela fonctionne. Cela ne mène pas les jeunes à l’égarement, cela leur donne d’importantes informations sur la sexualité et sur leur corps », a-t-elle commenté.

La plainte, déposée à la police de Stockholm, a été transmise au Chancelier de la Justice (Justitiekanskern), qui est en charge de déterminer si l’affaire tombe dans le champ des lois concernant la liberté d’expression. Si le chancelier décide que le film n’est pas protégé par ces lois, la complainte sera traitée par la police. Un représentant du bureau du chancelier a déclaré au quotidien Dagens Nyheter (DN) que ce type de plainte était extrêmement rare et qu’il n’a vu que deux ou trois cas comme celui-ci cette dernière décennie.

Par Marie-Sophie Germain
Source : The Local

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s