Danemark : permis de séjour « à points » et ingérence de l’état dans la vie privée des citoyens


Voilà un article paru dans le quotidien danois Politiken, et repris par Courrier International.

« Le système de points qui va désormais régir l’immigration au Danemark est étranger à la culture, à l’histoire et aux traditions de notre pays. [Les visas d’entrée en vue de regroupements familiaux seront accordés en fonction d’un barème tenant compte des capacités linguistiques, du niveau d’études, de l’université fréquentée, de la situation de famille, etc.]

L’idée même que l’Etat décide du type de conjoint avec lequel on peut vivre dans ce pays relève du totalitarisme. Ce nouveau durcissement constitue une attaque envers notre société d’ouverture et nos principes de liberté individuelle. Ni les Etats ni les familles ne doivent se mêler des choix amoureux des personnes majeures. Le seul critère doit être la capacité de subvenir aux besoins de sa propre famille.

A l’origine, en 2001 [date de l’arrivée au pouvoir du gouvernement de coalition de droite], un premier durcissement de la loi sur l’immigration avait cherché à empêcher les mariages de convenance. Mais, avec le nouveau système de points élaboré par le bloc des libéraux, des conservateurs et du Parti du peuple danois, le contrôle de l’Etat est poussé si loin que les règles d’immigration sont devenues une mascarade : c’est maintenant une petite majorité de députés du Folketing [le Parlement] qui va, tel un antique conseil de famille, mesurer et apprécier le potentiel des époux étrangers.

L’ingérence de l’Etat dans la vie privée des citoyens est contraire aux traditions nordiques de liberté et bafoue le droit de l’individu à tomber amoureux de qui il veut.
De manière assez absurde, le durcissement des règles d’immigration, qui s’est produit à intervalles réguliers au cours des neuf dernières années, est uniquement motivé par un jeu tactique au Parlement. Il est complètement déconnecté de la réalité. Or le cynisme n’est pas sans conséquences bien réelles : le destin concret de certains individus est sacrifié dans le seul but de marquer des points dans la bataille électorale.

Sur le plan des principes, la solution proposée par l’opposition [qui a réagi en proposant un système de points moins contraignant] n’est guère meilleure que celle du gouvernement : elle n’est ni plus logique ni moins bureaucratique. Il est cependant encourageant de constater que les sociaux-démocrates et le Parti socialiste populaire n’ont pas touché le fond dans ce domaine. Il reste ainsi un faible espoir que l’opposition puisse mettre en place une loi d’immigration moderne si elle arrive au pouvoir. Mais cet espoir est bien ténu. Le Danemark semble en train de se transformer en une société parallèle fermée. »

Source : Courrier International (article original : Politiken)

Advertisements

Une réflexion sur “Danemark : permis de séjour « à points » et ingérence de l’état dans la vie privée des citoyens

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s