Danemark : les enfants demandeurs d’asile seront immédiatement rapatriés dans leur pays d’origine


Fin décembre, une nouvelle loi a été votée afin de permettre le rapatriement dans leur pays d’origine des enfants demandeurs d’asile. Les enfants seront placés dans des « centres de réception », dont le premier sera installé à Kabul en Afghanistan.

En effet, le Danemark est contraint d’accueillir de plus en plus d’enfants réfugiés, sans leurs parents, que les services de l’immigration n’arrivent jamais à retrouver. Ce nombre s’élevait à 529 en 2010.

Au sein du gouvernement, la nouvelle loi a recu le soutien des démocrates chrétiens, des conservateurs, des libéraux et du Parti Populaire Danois. Elle sera bientôt appliquée, malgré les contestations de diverses organisations telles que la Croix-Rouge danoise, le Conseil Danois pour les Réfugiés, le Conseil de l’Enfance, la Protection de l’Enfance au Danemark, et Save The Children.

Selon Inger Neufeld, la consultante de l’organisation Save The Children, « cette nouvelle loi est une régression historique dans le traitement des enfants, car leur bien-être n’est pas pris en compte. Les enfants seront renvoyés automatiquement au lieu d’être évalués individuellement dans le but de savoir s’ils ont besoin d’aide, de sécurité et de protection. »

La porte-parole de l’Intégration, Karsten Lauritzen a rejeté toute critique en disant : «beaucoup de ces enfants ont été envoyés par leurs familles qui ont peut-être payé 10 000 dollars à un passeur. Nous devons faire comprendre à ces gens que leurs enfants, dont beaucoup sont les objets d’un vaste système d’escroquerie, ne peuvent pas rester longtemps ici. »

Save The Children proteste également contre un autre point de cette décision, qui prévoit que dans les rares cas où un enfant  réfugié à le droit de rester, son permis de séjour ne sera considéré valide que jusqu’à l’âge de 18 ans, après quoi il sera rapatrié dans son pays d’origine. Ce serait contre la Convention des Nations Unies pour les Droits de l’Enfant : «les enfants qui ont subi des traumatismes profonds ne peuvent pas rester au Danemark dans une situation d’attente pendant plusieurs années jusqu’à ce qu’ils atteignent 18 ans. Ce serait néfaste pour leur développement.»

Par Marie-Sophie Germain
Source : Ice News

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s